• FB Imagineall.fr
  • Pinterest Quiqui Lamothe
  • Instagram imagineall.fr
  • Chaine Quiqui Lamothe

Imagineall.fr by Quiqui Lamothe France Provence.     Tél:06.29.60.54.75     Email: admin@imagineall.fr

Comment nettoyer ma robe de mariée?

N'oublions pas que par définition c'est l'eau qui nettoie le mieux!

Un nettoyage à l'eau peut néanmoins ramolir une matière qui a un 'après', comme la soie sauvage.

Avec un nettoyage à sec, on garde la tenue initiale du tissus.

Dans un pressing écologique de préférence, pour le respect de la matière naturelle, de la planète, et de votre santé!

En pressing classique, avec les nouvelles normes, les choses se sont largement améliorée.

Discuter avec son pressing sur le COMMENT et choisir en conscience, reste à mon sens la première démarche à effectuer.

A titre pro j'ai été "mal reçue" par des pressing BIO et très bien par des pressing dits chimiques mais qui savaient exactement ce qu'ils faisaient.

L'écologie c'est aussi la qualité de la relation!

.

Alors vive les nuances, le dialogue et la conscience partagée!

Soie sauvage: nettoyage à sec obligatoire pour garder la texture d'origine. Si vous lavez votre jupe de mariée à l'eau, pourquoi pas!

Vous casserez un peu les fibres et enlèverez l'après, ce qui donnera une soie au look délavé et plus fluide, pourquoi pas!

Satin de soie: nettoyage à sec vivement conseillé, il réagit bien à l'eau savonneuse mais ressortira un peu plus mou.

La dentelle de Calais: idéalement en nettoyage à sec, un nettoyage très délicat et quasiment sans frotter,

à l'eau savonneuse avec un savon de Marseille, fonctionne bien aussi, par exemple pour un bas de robe un peu poussiéreux.

Les tulles, essentiellement en polyamide, peuvent se tremper dans l'eau savonneuse et ressortir impeccables.